Dessine, crée et soit libre

par | 26 Oct 2021

Cela fait donc un an que Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie, fut assassiné par un islamiste pour avoir montré des dessins lors de son cours. D’ailleurs, existe-t-il des phrases plus tristes et désespérément connes que celle-ci: «un prof a été décapité parce qu’il a montré des dessins à ses élèves»?
A chaque attentat, une même danse: L’effarement des uns et la minimisation des autres; la révolte des quidams face au déni des lâches; la volonté de ne rien céder contre la facilité de tout brader… et toujours les salopards utiles qui s’interrogent sur le degré de culpabilité des victimes.

Dès l’annonce de l’assassinat de Samuel Paty, l’endive canadienne Justin Trudeau déclara que la liberté d’expression ne devait pas «blesser de façon arbitraire et inutile» sous-entendant que Paty avait heurter des élèves en essayant de les rendre moins cons. Un an après, c’est le Rantanplan de la France insoumise, Alexis Corbière, qui s’est fendu d’une analyse pour expliquer qu’il y avait des dessins à ne pas monter en classe. Lors de l’émission Ça vous regarde (LCP) qui commentait un sondage de la Fondation Jean Jaurès révélant que 49% des enseignants s’autocensurent lorsqu’ils doivent aborder les sujets liés à la religion en classe, la journaliste, Myriam Encaoua, posa la question de savoir si les caricatures de Mahomet ne faisaient-elles pas déjà partie de notre Histoire?

C’est à ce moment qu’Alexis Corbière a choisi de réfléchir sous lui en disant qu’il avait 53 ans, et qu’à son époque Charlie Hebdo était «réservé aux adultes» (ce qui est complétement faux), et qu’il y a des dessins «là-dedans qui ne sont pas faits pour des adolescents».
En sachant qu’Alexis Corbière a signé une pétition pour le droit de vote dès 16 ans, on se demande comment une population pourrait être en mesure de voter sans avoir la capacité de regarder des dessins? C’est bien la preuve que ceux qui pensent que Corbière est un idiot se trompent, car c’est surtout un salopard. C’est après avoir montré des dessins de Charlie, pour expliquer la liberté d’expression, que Samuel Paty fut assassiné. Donc, implicitement, Corbière explique que Paty est allé trop loin voire qu’il fut maladroit. Quand des personnalités ont expliqué à Corbière ce qu’il avait dit, ce minable a joué la carte de la petite victime des «snipers» qui en veulent à ses «idées de partage». Comme quoi, chez la France Insoumise, la bêtise n’est jamais loin de l’ignominie.

Heureusement pour les profs, l’association Dessinez Créez Liberté n’a pas attendu la mélasse idéologique de Mélenchon et compagnie pour proposer aux enseignants des outils pour aborder la liberté de conscience, le dessin de presse et la liberté d’expression en classe.
Dessinez Créez Liberté a réalisé un kit pédagogique passionnant qui analyse, explique et contextualise 24 dessins de presse en abordant la laïcité, les questions sociales, le terrorisme et les attentats, l’antisémitisme, le racisme, le féminisme… le tout avec 4 fiches méthodologiques pour apprendre l’histoire de la caricature de l’antiquité à nos jours, et raconter ce qu’est un dessin de presse, comment on le décrypte et surtout les ressorts de son humour.

Un kit essentiel qui mériterait de paraître en livre tant il est au service de tous. On retrouve les dessins de Charb, Cabu, Coco, Soulcié, Ranson, Riss… et les textes sont signés par la journaliste Agathe André qui a fait, tout simplement, un boulot exemplaire.

Tant mieux pour les profs et tant pis pour Alexis Corbière, la société n’a de sens que si on mise sur l’intelligence.
Ce kit est disponible en suivant ce lien: https://dessinezcreezliberte.com/le-kit-dessins-de-presse-savoir-decrypter-debattre/ , parlez-en autour de vous, c’est assez rare qu’on nous offre une note d’espoir.

Par Anthony Casanova

Par Anthony Casanova

Anthony Casanova est le directeur de publication et le rédacteur en chef du journal satirique Le Coq des Bruyères.
D'autres Chroniques

La guerre des préliminaires

Cher journal,On se pense aguerri, on se dit qu'avec le temps le chant des sirènes va nous laisser plus insensible qu'auparavant, et puis, va savoir pourquoi, dans un excès de mièvrerie ou de...

Tourner sa langue sept fois

Ses petites pensées virilistes ont-elles eu raison de son esprit stratège ? En déplacement à Honnecourt-sur-Escaut (Nord), vendredi 14 janvier, Éric Zemmour a été visiblement pris de court...

Encore et encore

Tiens, tel que vous me voyez, même si vous avez du mal, parce que c'est pas évident de me zyeuter via le Réseau, mais vous allez faire un effort, tout de même, j'allais vous causer de Fabien...