Faire ce qu’on dit ou dire ce qu’on ne fait pas

par | 27 Sep 2022

Conscients de tous les enjeux d’aujourd’hui, nous montrons l’exemple! Enfin presque !

Les voyages en avion polluent, nous le savons, alors nous ne le prenons que contraints et forcés: vacances d’été, du printemps, et des week-ends mais très peu en plus des vols professionnelles inévitables.

Les voyages en train, c’est moins polluant, nous le savons mais on ne peut pas aller n’importe où…..alors la voiture, c’est pratique.

La voiture, c’est polluant, ce n’est plus la solution, nous le savons, mais nous avons quand même décider de rouler à l’éthanol même si ça développe l’agriculture intensive avec la production de betterave ou de maïs avec un impact néfaste sur les sols, l’eau et l’air.

La voiture électrique qui officiellement n’a que des avantages à part quelques petits désagréments pour l’environnement , nous le savons mais il ne faut parler qu’à voix basse des batteries qui sont très lourdes, avec plein de métaux rares, en moyenne une quinzaine de kg de nickel; le nickel matière rare et difficile à extraire, mais aussi le lithium (toujours une quinzaine de kg) dont l’extraction entraine la migration d’eau douce, mais aussi le cobalt (une dizaine de kg), un jeu d’enfant, d’ailleurs ce sont des enfants africains qui creusent dans les mines, sans oublier les carrosseries en aluminium avec les boues rouges à la clé.

Amazon, c’est polluant avec les transporteurs, l’exploitation des individus et la disparition des commerçants de centre ville, nous le savons, mais on ne va pas se priver des prix attractifs et d’emplois des précaires moins désœuvrés.

Manger des fruits et des légumes de saison en circuit court, c’est capital, nous le savons mais on peut faire une exception, à Noël avec des fraises d’Espagne et des haricots verts du Kenya.

Uber, et Deliveroo, sont des esclavagistes, nous le savons mais si on ne commande plus de temps en temps, les esclaves d’aujourd’hui ne seront plus exploités et finalement disparaîtront.

Mac Donald’s, c’est polluant, pour la vie des employés et pour la santé des enfants, nous le savons, mais nous connaissons les limites de l’accoutumance et comprenons pourquoi ils ont le droit de porter le nom de restaurant.

Shein, c’est polluant, avec une production lointaine qui falsifie les modèles des créateurs de chez nous, nous le savons, mais il faut bien commander puisque les influenceurs le disent et que tout le monde le fait.

La bonne conscience, (un peu, beaucoup, passionnément, pas du tout !) c’est d’abord un état d’esprit qui permet d’avancer sans reculer car comme on le sait, si tu avances et que je recule, comment veux-tu …?.

              *****************************

A part ça en librairie, « L ‘Expert et Qi Shi Tsu » (Editions du Net) et « La mort en partage » (Editions de Borée)

Petit écran: la Revue de Presse de Paris Première, prochaine émission en direct, le 10 octobre

Spectacle « Expert » version 2022 à Lille le 8 octobre

Spectacle « Flop Chef » au Théâtre des Deux Anes à partir du 1er octobre.

Par Thierry Rocher

Par Thierry Rocher

Thierry Rocher est un auteur, comédien, humoriste qui fait où on lui dit de ne pas faire. Vous pouvez le retrouver dans la Revue de presse des Deux Ânes sur Paris Première
D'autres Chroniques

Echec et mat au coup de poker

Pour une fois que les élections européennes avaient l’air d’intéresser les Français, Macron a réussi à faire en sorte qu’on n’en parle plus. Peu importe comment on analyse la stratégie du chef de...

Vive l’automobile !

Retour sur la question de l’automobile présentée fin mai à la Revue de presse de Paris Première (chronique presque intégrale) Avant les prochains départs en vacances, j’ai voulu faire le point sur...

Guillaume Meurice ou le cas d’école

Guillaume Meurice ou le cas d’école

C’est l'histoire médiatique qui dure depuis 6 mois : un humoriste d’une radio publique fait une blague dans une émission humoristique. La blague est douteuse, dans le sens où il y a un doute sur son...