Faire mumuse sur des cadavres

par | 21 Déc 2021

Dimanche 19 décembre, des images ont ému le temps d’un clic, c’est-à-dire une éternité dans la temporalité twitter, la horde des chevaliers blancs du net qui ont dans le cœur plus de larmes que d’hémoglobine:
Des militaires se sont amusés à faire un rodéo motorisé près d’un camp de migrants à Calais; En gros, des militaires faisaient des dérapages avec un gros 4×4 qu’ils ont fini par embourber à proximité de la misère humaine. L’état-major de l’armée française n’est pas content. Il faut dire que ça donne une idée pitoyable de nos héros incapables de conduire vite sans planter la bagnole. Des migrants les ont aidés à sortir de la boue tandis que des CRS regardaient la scène de loin. Chacun sa merde mon général.

Or, j’ai beau chercher ce qui indigne les indignés et les galonnés, je ne comprends pas pourquoi il faudrait une enquête pour «en savoir plus». Les militaires sont comme les migrants et les Calaisiens, ils s’emmerdent à Calais. Alors, le dimanche, on s’amuse comme on peut. Certes, les images montrent qu’ils ont un peu détérioré le matériel mais bon ça ne mérite pas non plus la corvée de chiottes! Nos militaires ne faisaient que tester les possibilités du véhicule dans les conditions du réel. La guerre, brave gens, elle ne se fait jamais très loin de la misère. Alors c’est bien gentil de s’entraîner dans un campement bien propre mais ça n’aide pas à gagner une bataille. Grâce à cet épisode, l’armée sait qu’elle a besoin de toute une garnison pour sortir une caisse de la gadoue. Voilà, rompez.

De plus, qu’ils fassent du rodéo ou qu’ils jouent aux cartes, ça ne change pas trop le quotidien des migrants. Voire, cette petite animation a peut-être eu une saveur nostalgique pour certains d’entre eux. Un petit goût du pays qu’ils ont fui. Ça fait toujours plaisir. Surtout en période de fêtes.    

D’ailleurs, les militaires n’ont-ils pas l’excuse de la saison de F1 qui s’est conclue il y a quelques jours à Abu Dhabi après avoir fait vroum vroum en Arabie saoudite, au Qatar, en Turquie, en Russie, en Azerbaïdjan et à Bahreïn? Tous ces beaux circuits, puant le fric et la dictature, construits par de braves esclaves crevant sous l’asphalte, ça vous titille l’embrayage des trucs pareil. Sans oublier que la France ira jouer les olympiades en Chine parce qu’en sport on ne fait pas de politique. Et vous suivrez les exploits cocorico à la télé, parce que la sueur s’admire bien calé sur son canapé. Puis, il y aura aussi la coupe du monde de baballe qui se jouera au Qatar cet été. Vous n’allez pas reprocher aux militaires de se faire un foot chez les migrants en se servant des tentes pour remplacer les buts, non?

Soyons sérieux, si nos militaires se conduisent parfois comme des blaireaux, c’est simplement parce que l’exemple vient d’en haut.

PS: prochain numéro du Coq: le vendredi 7 janvier 2022.

Par Anthony Casanova

Par Anthony Casanova

Anthony Casanova est le directeur de publication et le rédacteur en chef du journal satirique Le Coq des Bruyères.
D'autres Chroniques
V comme Val (Philippe)

V comme Val (Philippe)

Auteur compositeur interprète, journaliste, rédacteur en chef puis directeur de Charlie Hebdo, essayiste… Philippe Val est avant tout un intellectuel français. Il publie aux éditions de...

Attention aux dangers de l’été

Comme je l’ai évoqué dans la dernière Revue de presse de la saison sur Paris Première, je reviens sur tout ce qui doit alerter avant cette période estivale marquée, on le sait, par l’insouciance des...