Je consomme donc je suis

par | 21 Nov 2023

La consommation, mes biens chers frères, est ce qui nous unit, nous réunit pour un bonheur sans cesse renouvelé! Non, je déconne. Le Black Friday, le 24 novembre, jour sacré,  et les annonces alléchantes tous azimuts font prendre conscience de l’absurdité des comportements. Mais comment résister à l’appel du du moins quarante, du moins cinquante, du moins soixante et même du moins soixante dix pour cent? Comment considérer et nommer ces vendeurs, ces commerçants qui vous font payer plein pot en dehors de la période des soldes? J’ai bien une idée mais cela pourrait paraître désobligeant à leur égard. Le produit était-il de meilleure qualité avant la dépréciation financière ?Alors, la course aux remises, aux affaires mirobolantes est-elle un signe de bonne santé mentale ou la conséquence d’un vide perpétuel à combler?

Acheter peut-il devenir une fin en soi? Se créer soi-même une nécessité? Transformer, à cause des pros du markéting, l’envie en besoin ? Comment ne pas apprécier la sincérité des influenceuses et influenceurs qui travaillent inlassablement pour la bonne cause, la leur et c’est déjà beaucoup ?

La prise de conscience collective et la généralisation de la vente en deuxième main devraient limiter dorénavant l’impact du Black Frida et des soldes. Il parait que les ventes de fruits de deuxième main concernent tous les domaines jusqu’aux sex-toys qu’on trouverait, parait-il, de plus en plus au pied du sapin. Le Père Noël est très à l’écoute des goûts de chacun. 

Enfin, en résumé,, c’est pas parce que ça brille dans les vitrines que ça brille dans les esprits. L’imagination et la consommation ne jouent pas sur le même terrain même si les deux comportements ne sont pas forcément contradictoires. 

Pour conclure, quand on est conscient des enjeux, on essaie de consommer intelligemment. Dans ces conditions, pourquoi ne pas suggérer des ouvrages que je connais bien (les miens) et qui ne sont pas soldés. Mais comme c’est bientôt la fin d’année, il y aura des cadeaux pour l’achat de livres d’humour (autre bouquin, dvd collector, tee shirt pour l’achat via ma page Facebook de deux exemplaires…renseignements en message privé). Allons à l’essentiel en souriant! 

A bientôt !

Par Thierry Rocher

Par Thierry Rocher

Thierry Rocher est un auteur, comédien, humoriste qui fait où on lui dit de ne pas faire. Vous pouvez le retrouver dans la Revue de presse des Deux Ânes sur Paris Première
D'autres Chroniques

Echec et mat au coup de poker

Pour une fois que les élections européennes avaient l’air d’intéresser les Français, Macron a réussi à faire en sorte qu’on n’en parle plus. Peu importe comment on analyse la stratégie du chef de...

Vive l’automobile !

Retour sur la question de l’automobile présentée fin mai à la Revue de presse de Paris Première (chronique presque intégrale) Avant les prochains départs en vacances, j’ai voulu faire le point sur...

Guillaume Meurice ou le cas d’école

Guillaume Meurice ou le cas d’école

C’est l'histoire médiatique qui dure depuis 6 mois : un humoriste d’une radio publique fait une blague dans une émission humoristique. La blague est douteuse, dans le sens où il y a un doute sur son...