Le Père Noël est athée

par | 19 Déc 2023

La France est peuplée depuis 180 000 ans, elle fut catholique durant 1 400 ans, et se retrouve laïque depuis 118 ans.

Chaque année, les partisans d’une croisade pour le retour des valeurs qui ne valent rien, essayent de nous refourguer une crèche de Noël dans les endroits où elle n’a rien à y faire. La crèche c’est vouloir représenter la naissance du roi des Juifs avec des santons qui sont un peu les ancêtres des Playmobil.

Or, la loi du 9 décembre 1905 concernant la séparation des Églises et de l’État est explicitement limpide :
Article 28
« Il est interdit, à l’avenir, d’élever ou d’apposer aucun signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public que ce soit, à l’exception des édifices servant au culte, des terrains de sépulture dans les cimetières, des monuments funéraires, ainsi que des musées ou expositions ».

En gros, vous faites ce que vous voulez chez vous, mais les établissements publics n’ont pas vocation à apporter de l’eau bénite à vos moulins mystiques. Lorsqu’un élu de la République pose une crèche dans la maison de l’État, il bafoue tout autant les fondements de notre République que s’il posait un portrait de Louis XIV dans la salle du conseil municipal.

Si on ne peut empêcher nos concitoyens d’être en proie à des déviances intellectuelles, que l’on nomme « la foi », et en fantasmant que l’on doit prier plutôt ainsi que comme cela, que l’on peut acheter, à Lourdes, de la flotte à prix d’or, tout en niant l’évidence au point de nommer les pertes blanches de Marie des immaculées sécrétions, ça ne change rien à la situation : la France n’est plus religieuse, elle est laïque.

Comprenez que le petit Jésus, le petit Mahomet nous cassent le cortex par leurs insultes incessantes envers Darwin et les croyances gréco-romaines qui n’ont pas moins façonné l’occident que les pitreries vaticanes sur crucifix et autres salamalecs des adeptes du croissant, même pas au beurre, tapissant les mosquées ! Foutez-nous la paix avec vos Dieux, on en a assez chié avec ses conneries, et ce n’est ni Galilée ni les victimes des guerres de goupillon qui me donneraient tort.

La laïcité est souvent citée par certains pour mettre à l’index d’autres croyances. Ce n’est évidemment ni son but ni son rôle. La laïcité a pour effet d’assurer la liberté de conscience et de garantir le libre exercice des cultes.

Noël est une célébration païenne qui n’a pour origine que les fêtes orgiaques du solstice d’hiver où l’on y célébrait les saturnales… et le nourrisson de Bethléem n’est qu’une pièce rapportée sous le sapin. De plus, qu’importe la croyance, vous comprenez bien que le sapin, les guirlandes, les bonhommes de neige, les lutins, et les jouets par milliers ça n’a strictement rien de religieux ! Ceux qui fréquentent les églises savent bien que le Père Noël n’y est pas représenté.
Noël, c’est du folklore, de la magie pour les petits, et c’est tout de même étonnant que les catholiques souhaitent à ce point y ajouter leur magie à eux qui démontre que Jésus n’est pas plus réel que le père Noël.

Par Anthony Casanova

Par Anthony Casanova

Anthony Casanova est le directeur de publication et le rédacteur en chef du journal satirique Le Coq des Bruyères.
D'autres Chroniques

Echec et mat au coup de poker

Pour une fois que les élections européennes avaient l’air d’intéresser les Français, Macron a réussi à faire en sorte qu’on n’en parle plus. Peu importe comment on analyse la stratégie du chef de...

Vive l’automobile !

Retour sur la question de l’automobile présentée fin mai à la Revue de presse de Paris Première (chronique presque intégrale) Avant les prochains départs en vacances, j’ai voulu faire le point sur...

Guillaume Meurice ou le cas d’école

Guillaume Meurice ou le cas d’école

C’est l'histoire médiatique qui dure depuis 6 mois : un humoriste d’une radio publique fait une blague dans une émission humoristique. La blague est douteuse, dans le sens où il y a un doute sur son...