Reconversion

par | 25 Oct 2022

J’évoquais dans une chronique récente de la Revue de Presse de Paris Première les pistes pour se reconvertir, changer de métier en cette période où le monde de l’emploi change de repères et une magnifique illustration de reconversion a été annoncée il y a quelques jours. En effet, notre ancien premier ministre, Jean Castex, qui se trouvait sans emploi s’est vu nommé PDG de la RATP. Beaucoup de Français se sont moqués de cette nomination mais pourquoi? On a dit qu’il ne connaissait rien aux transports en commun. Eh alors ? Une nomination est-elle forcément liée aux compétences? Il a bien été nommé premier ministre !Il n’y connaissait rien. Au moins, pour le métro, il ne part pas dans l’inconnu, il l’a déjà pris deux fois parait-il! Un bel exemple en tout cas puisqu’il n’a même pas eu besoin de traverser la rue pour trouver un boulot.

Alors choisir une nouvelle voie professionnelle, c’est la tendance du moment.

Il y a des métiers qui manquent de main d’œuvre. Conducteur de bus scolaire par exemple. C’est pourtant un travail passionnant. D’ailleurs, en lisant les mémoires d’Emile Louis, on comprend que les perspectives  varient en fonction des prédispositions de chacun. 

La restauration manque de bras. Les jeunes Français vont d’ailleurs avoir de meilleures conditions de travail puisqu’en général la plonge continue à être faite par des sans-papiers non déclarés. Et comme maintenant, on ne peut plus manger au restau après 21 heures, les horaires permettent de rentrer plus tôt chez soi. Et quoiqu’on dise, il y a toujours des pourboires et ça c’est du net d’impôts, alors qu’il y a plein de jobs dans les services où il n’y a pas de pourboires. Pas de pourboires pour les croque-morts, pour les dentistes, ou les éboueurs par exemple. Que d’avantages dans la restauration !

J’ai des amis pauvres.  Eh bien…mais oui j’ai des amis pauvres, pourquoi pas …c’est sympa de temps en temps …essayez vous verrez, eh bien ils ont choisi d’avoir deux boulots, des emplois qui peuvent se compléter, deux mi-temps, un mi-temps la journée, de 8h à 20h et un mi temps de nuit de 20h à 8 h. Ce qui fait un temps plein. 

Le bâtiment recrute également et tous les jeunes sont aptes à postuler car on peut être déclaré et par conséquent quand on entend qu’il y a beaucoup de black, il faut le dire: les emplois ne sont pas réservés aux gens de couleur. Oui, dans le bâtiment, être déclaré, c’est possible.

Pôle Emploi aide aussi ceux qui veulent changer de voie, avec des offres pour des stages de formation d’emploi, ou pour des formations en offre d’emplois de stages voire même des stages d’offres d’emploi en formation. Enfin des perspectives intéressantes si on est plus axé sur un boulot que sur un salaire.

Parmi mes connaissances, beaucoup de reconversions ont bien marché.

J’ai un ami qui à bossé 20 ans dans la fourrure qui a rejoint un élevage de dindes. Passer des poules aux dindes, c’est bien. Il est très content même si désormais il ne fourre les dindes que pour les fêtes. Un autre qui était tourneur/fraiseur gagne beaucoup plus avec le tatouage et piercing. Plusieurs publicitaires vendent désormais des éoliennes, une suite logique après avoir brassé du vent toute leur vie dans la pub. 

Alors, finalement, soyons volontaires et comme dirait le célèbre Qi Shi Tsu: Il y a du travail pour tout le monde à condition que les chômeurs qui recherchent un boulot ne remplacent pas les demandeurs d’emploi qui en demandent. 

    *************************

Toujours en librairie avec «L’Expert et Qi Shi Tsu » (Editions du Net), « La mort en partage » (Editions de Borée)

Par Thierry Rocher

Par Thierry Rocher

Thierry Rocher est un auteur, comédien, humoriste qui fait où on lui dit de ne pas faire. Vous pouvez le retrouver dans la Revue de presse des Deux Ânes sur Paris Première
D'autres Chroniques

Echec et mat au coup de poker

Pour une fois que les élections européennes avaient l’air d’intéresser les Français, Macron a réussi à faire en sorte qu’on n’en parle plus. Peu importe comment on analyse la stratégie du chef de...

Vive l’automobile !

Retour sur la question de l’automobile présentée fin mai à la Revue de presse de Paris Première (chronique presque intégrale) Avant les prochains départs en vacances, j’ai voulu faire le point sur...

Guillaume Meurice ou le cas d’école

Guillaume Meurice ou le cas d’école

C’est l'histoire médiatique qui dure depuis 6 mois : un humoriste d’une radio publique fait une blague dans une émission humoristique. La blague est douteuse, dans le sens où il y a un doute sur son...