Continuez à rire sans moi

par | 10 Avr 2018

JP de la VEGA signe à la pointe du stylo

(Chanson imaginaire et post mortem de Patrick Font)

Continuez à rire sans moi
En fredonnant la Grande Jaja
A l’ombre d’une bouteille de Bordeaux
Quand les verres claquent sur le goulot
Parce que ne croyez pas les gars
Que moi, d’où je suis, je vous vois
Parce que ne croyez pas les meufs
Qu’après la mort, on fait la teuf
Si vous vouliez confirmation
Croire au ciel c’est bon pour les cons

Continuez à rire de tout
Faites comme quand j’étais avec vous
Qu’on ne se souciait ni de l’heure
Ni de ceux qui aiment se faire peur
En rabâchant : « Soyons prudent…
Même le jour de notre enterrement ! »
Et si vos fines plaisanteries
Ne sont pas pour les gens d’esprit
Dites-vous qu’au moins Libération
N’en f’ra pas un titre à la con !

Continuez à rire encore
En fracturant les coffres forts
Des interdits référencés
Par les comiques de la télé
Qui n’aspirent plus sur cette terre
Qu’à faire marrer Michel Drucker
N’ayez pas peur de faire rugir
Car la vulgarité fait fuir
Et c’est la meilleure solution
Pour faire le tri parmi les cons

Continuez à rire surtout
De ce qui se passe au-dessous
De la ceinture de vos copines
Où se cache la seule voie divine
Comme le chien trottant sur vos pas
Comme un vieux qui a pris du Viagra
Continuez la queue au vent
A vivre libre en vous marrant
Car rire c’est la seule façon
De vivre triste, sans être con !

Car rire, c’est la seule façon
De vivre triste, sans être con !!!

par JP de la Vega

Par Delavega

Par Delavega

Cet homme de scène qui est aussi Auteur-Humoriste pour la radio et la télévision fait-il de la satire, des bons mots, du rire ou de l'humour? On ne sait pas trop et c'est tant mieux.
D'autres Chroniques

T’en as pas marre de croire?

Pas plus hier que demain, pas plus le 06 juin de l'an 666 que le 31 décembre 1999, le monde ne disparaîtra. Qu'importe le «savoir» d'un homme préhistorique peignant un mammouth à l'envers, le...

Vœux pieux

Chères lectrices, chers lecteurs, chers gallinophiles, Aujourd’hui, nous vivons un 7 janvier comme les autres : glacial et déprimant. L’année 2020 s’achève donc comme elle s’est déroulée : par...

Il est libre, vax

Tiens, moi qui vous cause bimensuellement faut bien que je m'y plie comme tout le monde, donc, bonne année, bonne santé, la bise à tata Suzette et tout le toutim, voilà, c'est fait, c'est bon, on...