Pas comme les autres!

par | 2 Fév 2021

Alors comme ça, les Français n’auraient pas le moral au beau fixe! Etonnant! Et partant de cet état de fait, il y a des dénominateurs communs qui se remarquent quand on observe ce que les gens cherchent pour se rassurer, sortir la tête de l’eau. Tout ce qui tourne autour de l’ego et du besoin de reconnaissance prend plus d’ampleur en ce moment, c’est ce qui permet de rester debout. Ensuite, c’est une question de dosage pour que les comportements restent acceptables pour l’entourage. En regardant les réseaux sociaux, ces derniers temps, je me suis rendu compte de ma différence. C’est pas grave, simplement ça ne donne pas envie de ressembler à cette majorité qui veut qu’on la remarque et qui crie fort. Ne pas être totalement dans la norme, un problème?

Triste de ne pas être comme les autres? J’avais commencé à le ressentir avec les anti-vaccins et les conneries monumentales sur l’ADN alignées par les complotistes, les vrais complotistes assumés, et les autres complotistes qui ne s’assument pas qui considèrent encore le terme comme une insulte. Le top du top étant ceux qui, tout en étant contre les vaccins, s’insurgent contre la lenteur de la vaccination.

Triste de ne pas être comme les autres? Ébloui en lisant et en écoutant les déclarations de yaka et fauquon de millions de citoyens qui seraient bien plus efficaces au ministère de la Santé en particulier ou au gouvernement en général que ceux qui occupent le poste actuellement. «Avec moi, ça marcherait autrement, je vous le dis. Ils sont nuls et c’est avec notre pognon!»  Ah quel texte magnifique! Un classique dont on ne se lasse pas! Le ridicule prend souvent ses racines dans l’incompétence.

Triste de ne pas être comme les autres?  Rejoindre ceux qui ont décidé de boycotter les marques qui les matraquent à la radio, télé, internet, enfin tous les écrans qui ne s’arrêtent de fonctionner que pendant les quelques heures de sommeil de leurs utilisateurs.  

Triste de ne pas être comme les autres? Ne pas avoir envie de râler pour râler; un symptôme qui ne fait pas grandir l’intelligence. Le statut de rebelle estampillé comme tel est pathétique, un peu comme le fait de vouloir être connu qui est une fin en soi pour les concurrents de télé-réalité, poubelle des ambitions.

Triste de ne pas être comme les autres? Eh oui, quelle tristesse  car je n’ai pas posté une photo en compagnie de Rémy Julienne, Claude Brasseur, Michel Piccoli, Nathalie Delon, Georges Pernoud, Marielle de Sarnez etc. enfin tous ces défunts célèbres. Bon, il faut dire que je n’ai pas ce genre de clichés dans ma musette mais je ne suis jamais allé en glaner, donc le problème ne se pose pas. Le seul avec qui j’aurais aimé échanger est Jean-Pierre Bacri mais l’occasion de le faire ne s’est pas présentée. Et Bacri ne devait pas être une célébrité à selfie. L’admiration sélective reste un signe de bonne santé mentale; selon moi!

Je ne suis pas comme les autres puisque je suis adepte d’une forme de philosophie qui garde l’humour comme boussole. Je ne suis pas comme les autres puisque je garde les préceptes du célèbre Qi Shi Tsu pour avancer. Qi Shi Tsu qui pose toujours les bonnes questions comme celle-ci issue du livre «Les pensées de Qi Shi Tsu» (toujours disponible): « Quand on n’a rien à dire, doit-on le faire savoir ou se taire pour paraître intelligent?»

Par Thierry Rocher

Par Thierry Rocher

Thierry Rocher est un auteur, comédien, humoriste qui fait où on lui dit de ne pas faire. Vous pouvez le retrouver dans la Revue de presse des Deux Ânes sur Paris Première
D'autres Chroniques

Sans eux, le déluge

Dans quelques mois, en avril 2022, il va y avoir (roulement de tambour) les élections présidentielles! Pour les médias, c'est un peu l'équivalent d'une coupe du monde de foot sauf que, cette...

Le bel été

C'est pas pour frimer, mais faut bien le reconnaître, on a quand même eu un été de merde. Enfin, moi, à tout le moins. Entre le temps pourri, les vacances annulées, les projets qui se...