Vœux pieux

par | 7 Jan 2021

Chères lectrices, chers lecteurs, chers gallinophiles,

Aujourd’hui, nous vivons un 7 janvier comme les autres : glacial et déprimant.

L’année 2020 s’achève donc comme elle s’est déroulée : par des efforts et des restrictions, enfin sauf, sur le plan alimentaire, vu qu’on a tous pris 15kg en un an.

Je suis sincèrement convaincu qu’à part la publication des dessins de Ranson, nous avons fait les bons choix aux bons moments et je veux vous remercier de votre endurance. De cet esprit de responsabilité collective par lequel nous avons sauvé tant de gens en déshérence spirituelle et qui nous permet aujourd’hui de tenir mieux que beaucoup face au retour de Pif Gadget.

En votre nom, j’ai ce soir une pensée pour les 64 000 victimes auditives du dernier album d’Aya Nakamura, leurs familles et leurs voisins.

Malgré la pandémie, nous n’avons jamais renoncé à poursuivre notre ambition de progrès pour chacun, en diffusant des chroniques sur la laïcité, les valeurs républicaines et le coq Maurice.

A nos lecteurs œuvrant dans les secteurs primaires, secondaires, tertiaires, binaires et non binaires, je veux leur redire que nous serons là.

Notre plus grande fierté en effet, ce sont les lectrices et les lecteurs. Vous.

Marie-Maryline a 34 ans. Elle est Chief Happiness Officier. En novembre, celle-ci s’est démenée comme jamais pour faire des blagues rigolotes aux 5 000 futurs licenciés chez Airbus, et leur a même amené des croissants un matin.

Jacky a 56 ans. Il est patron d’un club libertin de Marseille, et n’a pas hésité à continuer d’accueillir ses clients, en leur offrant du gel et en leur mettant des masques sur les yeux.

Jordan est web graphiste et ufologue à ses heures. Après près avoir soutenu successivement que la Covid était un simple rhume des foins inventé par une coalition sino-israélienne franc-maçonne, avant de considérer qu’il s’agissait d’un virus dangereux destiné à éradiquer les opposants politiques, puis d’un prétexte pour installer des puces dans le cadre de vaccin, envisage aujourd’hui de porter plainte contre le gouvernement car la campagne de vaccination ne va pas assez vite.

Marlène a 38 ans. On ne sait pas exactement ce qu’elle fait, mais elle cause souvent dans le poste, est très active sur les réseaux sociaux et a de très beaux cheveux lisses.

Tauffoo, King Love, Djemission, Merdive, Clafoutis et Yolo sont juste des prénoms de merde qui ne pas vont arranger l’année de ceux qui les portent, et que j’avais envie d’écrire.

Tous ces prénoms, tous ces visages, sauf celui des frères Bogdanov et de Rachida Dati, sont ceux de l’espérance.

Bonne année à tous. 

Que 2021 soit une année heureuse pour chacune et chacun et une année riche, pour que Babouse la croque et que Naqdimon la coquerique.

Vive la République. 

Vive le Coq.

Par Myriam

Par Myriam

Passionnée de nature et de vie sauvage, Myriam a rejoint l'équipe de rédaction en pensant intégrer une revue prestigieuse sur les gallinacées en voie d'extinction. Réalisant son erreur, elle a quand même souhaité rester avec ces drôles d'oiseaux. Même quand elle n'a rien à dire, elle le dit quand même, avec un aplomb qui n'a d'égal que celui dans l'aile du Parti Socialiste. Caution féminine des plumes du Coq, elle n'hésite pas à abuser de ce privilège, et arrêtera de le faire quand les poules n'auront plus la dent dure.
D'autres Chroniques

Les lauriers de Brassens

Au temps de la «cancel culture» et des joies anachroniques qui embarrassent le monde politique et culturel, c'est avec le sourire narquois de celui qui ne s'en soucie guère que j'écoutais ou lisais...

Les nouveaux «prophesseurs»

L'université, ce temple du savoir, cette grande agora où les esprits les plus brillants s'expriment, se défient, s'affrontent et communient entre eux. Oui, entre eux. C'est-à-dire entre élèves....

Deux pour le prix d’une!

Des fois, y a trop à dire. Alors, comme le bon paysan, il faut opérer des coupes claires et réduire sa production. Donc, pour une fois, je vais faire court. Mais deux fois. Sur deux sujets...